Accueil | Municipalité | Projets phares

Projets phares

.

Municipalité Projets phares

Salle socio-culturelle

La salle socio-culturelle, le projet phare du mandat

Suite à la découverte de vestiges Gallo-Romains fin 2012 sur le terrain du Champ Avel, pressenti pour accueillir la construction de la salle socioculturelle, le projet était au point mort.

Le choix d’un nouveau site s’imposait, il s’est finalement porté sur le terrain jouxtant le parking du Casino. Ainsi, après 2 jours de fouilles archéologiques, l’heure est actuellement au projet.

Les dimensions, les fonctionnalités et les limites budgétaires sont clairement définies. Coté environnemental, le bâtiment devrait s’intégrer parfaitement. A ce stade, aucun choix n’est encore arrêté quant aux matériaux qui pourront être utilisés.

A l’issue du concours, le jury a retenu le cabinet ADEQUAT pour la maitrise d’œuvre de la salle culturelle

Le projet devient désormais réalité !!

Le dessin est l’expression d’un programme longuement réfléchi dans le cadre d’un comité de pilotage associant élus, techniciens du Pays de Combrailles en Marche, services techniques  du département et de la région, ainsi que des représentants des associations.

Notre démarche a été guidée par deux principales préoccupations :

 

  • Que le projet réponde aux attentes du territoire et des futurs utilisateurs,

  • Que le montant de l’investissement et le coût de fonctionnement prévisionnel soit supportable par la collectivité.

 

L’approche architecturale se caractérise par :

 

 

- L’assemblage de plusieurs bâtiments très distincts dans leurs utilisations, pouvant fonctionner seuls ou ensemble, et permettre ainsi une très grande polyvalence d’usages.

Le bâtiment est composé de deux volumes distincts, un volume "Accueil/Exposition/Bar" et un volume "Grande Salle (gradinée)/Petite Salle/Office traiteur", le tout lié par deux galeries formant un patio planté.

Ces volumes simples sont agrémentés de cubes colorés pour marquer les différentes entrées et agrandir le volume de la salle de spectacles.

 

 

- Les formes et les principes utilisés permettent une simplicité structurelle qui est transcrite par des murs à ossature bois (pour le volume Accueil) et une charpente métallique (pour le volume de la Grande Salle).

L’homogénéité de l’enveloppe se fait par un bardage isolant/acoustique, pouvant recevoir directement les différents matériaux envisagés en murs et couverture.

 

Ces principes constructifs permettent une rapidité d’exécution mais aussi de possibles extensions.

 

 

- L’insertion dans le site est présentée par la création d’un bâti "simple", principalement couvert par des toitures à 2 pans, se retournant afin de rejoindre le sol naturel. L’échelle des différents volumes augmente crescendo en réponse au tissu urbain avoisinant, allant du pavillonnaire au Casino.

 

- Cette intégration est amplifiée par le choix de matériaux simples et durables, du zinc de différentes couleurs pour les couvertures, les murs et les cubes (en réponse aux vêtures du Casino), des carrelets mélèzes pour les plus petits pignons, des parements briques pour les plus grands et des parois en verre profilé pour les entrées et coursives, ainsi que des châssis en aluminium pour l’ensemble des ouvertures.

 

- Les aménagements et cheminements extérieurs participent eux aussi à préserver au maximum le site, en évitant et en conservant les arbres existants, l’esprit de prairie qui se dégage, avec la mise en place de voies lourdes en cailloux - terre pour l’accès des véhicules de livraisons, de spectacles, de manèges et de Cirques, de cheminements piétonniers en stabilisé renforcé et en bois mélèzes.

En référence à une ville d’eau, le dessin de ces cheminements s’apparente à des cours d’eau qui serpentent dans la parcelle, afin de relier le bâtiment aux différents parkings.

 

La promenade se prolongera jusqu’à la future voie verte, tout en traversant le patio.

Ce circuit est un point de départ de promenade vers la future voie verte permettant un rayonnement sur la ville et le pays.

 

Au-delà de la diversité des activités associatives, culturelles et de rencontre, l’approche scénotechnique permettra l’accueil de spectacles dans des conditions professionnelles ; Cela constitue un des enjeux majeurs du projet dont la réussite repose sur deux critères étroitement liés au confort des personnes et à la qualité des équipements, en termes de fiabilité, de robustesse et de sécurité.

 

 

En complément des exigences réglementaires (incendie, accessibilité PMR, urbanisme, acoustique, environnement), le projet propose des réponses complémentaires pour des usages occasionnels différents :

  • une scène extérieure  avec le théâtre de verdure,
  • la possibilité de réaliser des projections cinématographique,
  • une cloison amovible qui module les espaces entre la salle gradinée et la salle multifonctions proposant une réelle polyvalence,
  • un patio planté liant les différents espaces d’activités du projet en apportant les bienfaits d’un espace extérieur.

 

Les bureaux d’études sont maintenant à pieds d’œuvre pour finaliser leurs différentes missions afin de pouvoir entamer la consultation des entreprises. L’objectif reste de poser la première pierre avant la fin du premier semestre 2016.

 

Episode à suivre très prochainement …

Signalétique directionnelle et marquage au sol

Suite à une réflexion engagée l’an dernier avec les services du Conseil Départemental, ce dernier nous propose de renouveler la majeure partie de la signalisation directionnelle à l’intérieur du bourg.
Si le département prend à sa charge les panneaux indiquant les directions extérieures, la dépense relative aux indications intra muros est à charge de la commune.


Dans le même temps, le Conseil Municipal a décidé d’engager une campagne de marquage au sol incluant, outre les bandes stop et les passages piétons, l’indication des places PMR (personnes à mobilité réduite).


Les travaux devraient être engagés dans le courant de l’été ou le début de l’automne.

Mise aux normes du stade

Beaucoup plus modestes que le projet envisagé voici quelques années, des travaux de mise aux normes et d’engazonnement du stade sont néanmoins prévus dans les prochains mois.

Pour faire face aux évolutions de la règlementation de la Fédération Française de Football, il est nécessaire d’agrandir l’aire de jeu de 5 mètres en largeur et de 3 en longueur. La surface de jeu sera ainsi portée à 105 m de long et 68 m de large.

Pour faciliter le jeu, le terrain sera légèrement décalé par rapport au château d’eau. Les mains courantes seront remplacées et des pare-ballons seront installés derrière les buts coté avenue de la République.

Enfin, le gazon sera refait à l’automne permettant ainsi d’aplanir l’aire de jeu.

Durant la saison 2015 -2016, les footballeurs de l’ESEB devront évoluer sur le terrain de Budelière.

Ce projet bénéficie d’un accompagnement financier de la FFA (fédération française du football amateur), du Conseil Départemental et de fonds DETR.